la voie de 60 la source Charlemagne le chêne des Moines le chemin de la Reine les Queulots la fontaine à Lion le chemin des Ecoliers GR5F chemin de Compostelle Villers Bettnach

Circuit n°3 "Le Chêne des Moines"

Boucle du Chêne des Moines, Brochure de Moselle tourisme à téléchager en cliquant sur la vignette

Une promenade familiale de 6.6 km, idéale pour l'initiation à la randonnée ou au VTT dans la profonde forêt de Villers sur les traces des moines cisterciens.

Pour tout savoir sur l'ensemble du site cistercien:

Vidéo sonorisée de L'Association des Amis des Sites de Saint Hubert, l''ASSHU

 

 

 

Pour voir en grand les photos ci-dessous clic dessus

 

 

 

 

Situez Villers Brettnach avec Google Maps

Map google

Abbaye de Cisterciens (Villers-Bettnach. 1132-1792)

Fondée par Henri de Carinthie, abbé de Morimond, aidé de Simon 1er, duc de Lorraine qui fit don des terres.

 

Le portail Coislin fut érigé par l'évêque de Metz à l'occasion de la consécration de la nouvelle abbatiale en 1729   

La chapelle et cimetière des Humbles

Sous l’abbatiat de Mathias DURRUS (1591-1614) a été décidée l’édification d’un lieu de culte réservé aux villageois pour leur éviter les trajets pénibles jusqu'à Aboncouryt, Altroff ou Drogny. Vers 1710, une chapelle fut construite à l’entrée de la Basse Cour. Jusqu’à la Révolution, elle fut desservie par un moine de l’abbaye.

Elle était aussi un lieu d’accueil pour les pèlerins et les visiteurs

L'ancien étang et le panneau devant l'abbaye

Propriété communale, la chapelle  des Humbles a été l'objet de travaux de rénovation (menés par l'association, l'ASSHU), notamment avec une réfection complète de la couverture

La chapelle des Humbles et son cimetière

Le chêne des Moines

La chapelle Ste Catherine

La chapelle Ste Chaterine, sur la photo de gauche est accolée à une auberge qui peut vous accueillir pour un repas hors sac, avec la condition de prendre les boissons chez eux. 

La chapelle Ste Catherine (XIIème-XIIIème siècle) Sans le premier oratoire des Moines. Elle est sur un domaine privé.

Les ruines du moulin

Ruine du transept et du contrefort de la facade sud de l'abbaye

 

Les ruines de l'ancien moulin de l'Abbaye

La maison Rollin

La maison forestière Rollin

Ancien étang

Vers 1960, l'Hôpital de Boulay rachète l'ensemble du domaine. La colonie de vacances, après des travaux importants dans le bâtiment, devient un centre de convalescence inauguré en 1964. Dans les années qui suivent, le site ayant été apprécié pour son cadre, l'Hôpital de Boulay décide et construit dans un bâtiment nouveau, et donc adapté, un centre de rééducation et de réadaptation. C'est à cette époque pas très lointaine, qu'il faut placer la création du petit étang à côté des ruines. Petit plan d'eau auquel beaucoup ont attribué l'origine aux moines soucieux d'avoir à leur disposition une alimentation régulière de leur moulin et un vivier. Or cet étang qui aurait pu être un élément classique de l'abbaye a été créé artificiellement en même temps que les annexes hospitalières de Boulay. Une réserve d'eau était obligatoire pour la protection et la sécurité en cas d'incendie dans les bâtiments. Son environnement naturel permettant aussi aux résidents occasionnels ou permanents, la pratique de loisirs, promenades, pêche...  

 Extrait de Pour tout savoir sur l'ensemble du site cistercien

Fossé de protection

Au début du XXe siècle, pendant la première annexion, les autorités allemandes créent une voie ferrée stratégiquement vitale pour la défense de la région et l'approvisionnement de la place de Metz. Cette ligne reliait Metz à Anzeling. Son tracé empiétait sur l'ancien domaine abbatial. Des murs ont été édifiés aux nouvelles limites. Un étang dit « de la forge », ancienne propriété des moines a du être supprimé. Une fontaine dite aussi « des moines » a perdu son alimentation naturelle. Mais le tracé des voies sur le flanc de la colline, alors planté de vignes n'était pas à l'abri d'effondrements de terrains lors de dérèglements climatiques importants. Pour éviter ces inconvénients, un fossé en pierres taillées a été réalisé sur plusieurs centaines de mètres. Il permet de drainer les eaux d'écoulement vers un emplacement moins sensible situé en contrebas. Cet élément particulier, par sa conception et sa réalisation traduit très bien les activités marquantes d'une époque. Il ne peut être dissocié de l'environnement et du patrimoine du site. 

  Extrait de Pour tout savoir sur l'ensemble du site cistercien

Diaporama

Date de dernière mise à jour : lundi, 22 Février 2016